Boues rouges
en Méditerranée.

Un écocide
Made in France™ !

UNE SIMULATION DE PROCÈS pour écocide EN MER MÉDITERRANÉE (1).png

Entre 1966 et 2015, plus de 32 millions de tonnes de boues rouges ont été déversées par un pipeline reliant l'usine d'alumine de Gardanne directement à la mer Méditerranée.

 

Tapissant les fonds marins, ce gisement épais et destructeur s'étale désormais sur une surface allant de Fos à Hyères, soit une distance de 100 km. Ces rejets massifs, chargés de métaux lourds toxiques et contenant une radioactivité naturelle renforcée, ont entraîné une contamination durable et étendue du canyon de Cassidaigne. La destruction de la Nature est tellement grave, qu’il est inenvisageable de restaurer l’écosystème impacté.

Aujourd'hui, la pollution des boues rouges continue. En 2017, après un lifting technologique de décoloration par l'usage de filtres-presse, elle a fêté son demi-siècle, au coeur du Parc National des Calanques en toute impunité.

 

Ces faits constituent une violation des droits de l’océan et un cas d’écocide majeur.

Face à ce cas d’école d’un écocide Made in France™, le programme juridique Wild Legal, le collectif d'analyse visuelle forensique Interprt et l'association de protection des océans ZEA s’engagent dans une collaboration inédite pour soutenir la judiciarisation du sujet et défendre l'inscription du crime d’écocide dans le droit français*.

UN COMBAT COMME CAS D'ÉCOLE GRANDEUR NATURE

  • Pour mettre un terme à la criminalité environnementale

  • Pour dissuader les pollueurs

  • Pour informer les citoyen.nes

  • Pour former les futur.es juristes sur le concept d'écocide

  • Pour soutenir la transition écologique de notre droit

  • Et pour mettre fin à l'une des plus grandes catastrophes écologiques de France métropolitaine.

Commençons par une énigme.

 
 

Nos travaux

sur ce thème.