top of page

NOUS ACCUSONS TOTALÉNERGIES DE MENSONGES CLIMATIQUES

Dernière mise à jour : 25 avr. 2023


Le siège mondial de TotalEnergies à La Défense (Hauts-de-Seine)

La justice a été saisie et une enquête préliminaire est ouverte. En octobre 2020, notre avocat William Bourdon déposait notre plainte pour « pratiques commerciales trompeuses » et « destruction, dégradation ou détérioration d’un bien appartenant à autrui et complicité » aux côtés des associations Sea Shepherd France et Darwin Climax Coalitions.


Deux inspecteurs du service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mènent des investigations et nous devrions bientôt être entendus par la justice pour expliquer les motifs de notre plainte.


Pourquoi ?


Parce que TOTAL dans sa communication affiche l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 et assure devenir leader de l’énergie responsable.


En réalité, la société poursuit ses investissements massifs et ses nombreuses exploitations d’énergie fossile fortement polluantes en France et ailleurs comme actuellement en Ouganda avec le projet EACOP.


Cette stratégie de communication vise à tromper les consommateurs. Les statistiques montrent, en effet, que pour une grande majorité d'entre eux, la politique environnementale d'une entreprise est un critère substantiel et déterminant de leur choix d'achat.


C’est donc volontairement que TOTAL souhaite se faire passer pour une entreprise au bilan écologique positif, en mettant en avant des projets d’énergies renouvelables et ses ambitions climatiques en décalage complet avec sa stratégie de développement qui montre que l’entreprise prévoit que 70 % de ses dépenses d’investissement resteront dédiées aux énergies fossiles jusqu’en 2030.


En dupant le public sur la portée de ses engagements et sur le véritable impact sanitaire et climatique de ses activités, TOTAL ÉNERGIES a donc volontairement trompé les consommateurs sur les produits mis sur le marché.


"Cet éco-blanchiment, aujourd'hui, est prévu par la loi, car il s'agit d'une pratique trompeuse vis-à-vis des consommateurs." souligne Marine Calmet, dans un entretien accordé à Franceinfo.


Entretien de Marine Calmet pour Franceinfo.


Notre espoir : que notre plainte donne lieu à une sanction inédite pour greenwashing climatique.

Il s'agirait d'une première en France et permettrait d'envoyer un signal clair vis-à-vis des industries les plus cyniques, qui verdissent leur image sans verdir leur action.


Le scandale "greenwashing" présenté à la Journée Total de Mediapart


Ce samedi 28 janvier, à la Cité Fertile, chercheurs, journalistes, activistes climat et travailleurs de TOTAL se sont réunis, à l'occasion de la journée spéciale TotalEnergies organisée par Mediapart, pour parler et débattre des crimes environnementaux, sociaux et financiers de la multinationale.


Les associations Wild Legal, Sea Shepherd et Darwin Climax Coalitions ont été représentées par leur avocat, William Bourdon, pour présenter l'affaire du greenwashing de TotalEnergies.



Programme et invité-es de la Journée Total de Mediapart

Commentaires