[Dossier de presse] Procès simulé "Marées vertes et droit animal en Bretagne"



RENDRE JUSTICE AUX VIVANTS

FACE À L'ÉLEVAGE BRETON


Dimanche 28 novembre s'est tenue la conférence de lancement de la troisième saison des procès-simulés Wild Legal. Le programme réunit cette année l'association bretonne Sauvegarde du Trégor Goëlo Penthièvre, L214 et Wild Legal et aura aura pour objectif d‘incuber l’action juridique visant à réparer le préjudice subi tant par les porcs des élevages de Bretagne que par les écosystèmes et les êtres humains ou autres qu'humains touchés par l'irruption mortelle des marées vertes sur le bassin versant du fleuve Gouessant (Côtes-d'Armor).


ANIMAUX :

FAUNE DE NON-DROITS


L’amélioration du statut de l’animal fait l’objet de discussions très actuelles, en particulier concernant la reconnaissance d’une personnalité juridique pour les animaux et la garantie de leurs droits fondamentaux. Cette réflexion vient questionner le lien profond entre la protection de la santé planétaire et des entités individuelles qui la composent. Suite à de nombreux mois de travaux et d’entretiens avec des professeurs de droit spécialiste de ces sujets, notre collectif a élaboré une proposition juridique ambitieuse visant à reconnaître des droits fondamentaux aux animaux dans la Charte de l’environnement et ainsi de leur permettre d’accéder à un statut protégé au niveau constitutionnel, comme c’est le cas dans de nombreux pays dans le monde.

CONFÉRENCE DE LANCEMENT



Comment rendre justice aux millions de porcs élevés chaque année dans des conditions sordides ? Comment donner une voix aux victimes silencieuses de la dégradation de la santé des écosystèmes locaux, sangliers, blaireaux, chiens mais aussi riverain.es engagé.es pour la défense de leur terre en Bretagne ?


𝗡𝗢𝗧𝗥𝗘 𝗣𝗥𝗢𝗖𝗘𝗦-𝗦𝗜𝗠𝗨𝗟𝗘 Les conséquences du modèle intensif de l’élevage porcin breton sur la santé planétaire et locale mettent en lumière un système économique entièrement déconnecté des besoins biologiques du monde vivant, fruit d’une vision productiviste, objectivant les animaux et les humains sans respect pour leurs droits en tant qu’êtres vivants. Maltraitance animale, pollution aquatique, marées vertes, morts humaines et non-humaines… 𝗔𝗨𝗧𝗢𝗨𝗥 𝗗𝗘 𝗟𝗔 𝗧𝗔𝗕𝗟𝗘

  • 𝗕𝗿𝗶𝗴𝗶𝘁𝘁𝗲 𝗚𝗼𝘁𝗵𝗶𝗲𝗿𝗲, fondatrice et directrice de l’association L214

  • 𝗬𝘃𝗲𝘀 𝗠𝗮𝗿𝗶𝗲 𝗟𝗲 𝗟𝗮𝘆, président de l'association Sauvegarde du Trégor Goëlo Penthièvre et auteur du livre Algues vertes, un scandale d'État

  • 𝗠𝗮𝗿𝗶𝗻𝗲 𝗖𝗮𝗹𝗺𝗲𝘁, co-fondatrice et présidente du programme Wild Legal.



« Ce que nous faisons, c'est un travail qui s'apparente à donner à chacun le droit à la beauté dans le territoire qu'il occupe, avec les animaux, les plantes, avec tout ce qui est vivant et qui participe ensemble au maintient de cette beauté de la nature.»

Yves Marie Le Lay



« Je suis ravie que nous fassions ce procès simulé ensemble. J'aime beaucoup l'idée d'avoir une vue globale sur la question des animaux non humains, des humains et la question de notre espace de vie collectif et de voir des magistrats, des avocats, élèves ou confirmés s'intéresser à ces questions là, tracer un chemin qui pourra être suivi ensuite.»

Brigitte Gothière



« C'est une opportunité unique pour les étudiants de sortir de la théorie et de rentrer dans la pratique, de comprendre ce que c'est d'être militant en s'engageant aux côtés des associations qui oeuvrent sur le terrain. C'est un challenge énorme pour un jeune juriste qui veut devenir un avocat des droits de la nature et être à la pointe de ce qui se fera dans les prochaines années dans les tribunaux. »

Marine Calmet


À propos de Wild Legal


Wild Legal est un programme annuel de formation, de pratique et d’action juridique visant à promouvoir l’étude et le progrès du droit de l’environnement à la lumière de la doctrine des Droits de la Nature.


Notre école forme chaque année une nouvelle promotion d'étudiant.es grâce à notre programme de procès-simulé.


OBJECTIFS


Former.

Pratiquer.

Appliquer.


ÉCOLE JURIDIQUE


Partant du constat que notre modèle de société est à l’origine de l’érosion écologique actuelle, les Droits de la Nature forment une doctrine visant à créer un nouveau cadre juridique dépassant les limites et les prismes d’interprétation actuels du droit de l’environnement, anthropocentré et bien souvent contraire aux lois naturelles régissant le Vivant.


INSPIRATION


Wild Legal est inspiré des Moot Courts anglosaxons, ces procès-simulés étudiants organisés par les plus grandes universités dans de nombreux domaines. Rassemblant chaque année des milliers d’étudiants venus du monde entier, ils leur permettent de vivre leur premier contentieux, représenter leur université et concourir devant les avocats, professeurs de droit et arbitres les plus renommés de leur spécialité. Wild Legal a choisi d’en enrichir le concept en plongeant les participants dans un scandale écologique d'actualité.





Contacts presse :

Marine Calmet, présidente de Wild Legal, porte-parole & co-fondatrice du programme : marine.calmet@wildlegal.eu Simon Rossard, Trésorier, responsable éditorial & co-fondateur du programme : simon.rossard@wildlegal.eu