WILD LEGAL

Saison 1 :

A m a z o n i a

UN FOCUS JURIDIQUE SUR L'ORPAILLAGE ILLÉGAL EN AMAZONIE FRANÇAISE.

La première saison de Wild Legal aura pour objectif d‘incuber juridiquement la campagne contre le fléau de l'orpaillage illégal et de la pollution au mercure qui affecte la Nature et les peuples de Guyane et d‘Amazonie.

GUYANE : ORPAILLAGE ILLÉGAL
ET DROITS DES ÉCOSYSTÈMES AMAZONIENS

Pour sa première saison, Wild Legal s'engage auprès de Darwin Coalitions, la Global Alliance for the Rights of Nature, l'ONG Nature Rights ainsi que l'association d'avocats Sherpa.

Le programme propose son premier cas d'étude juridique autour de l'orpaillage illégal en Amazonie française face aux mesures de protection de la forêt et aux droits des Amérindiens de Guyane.

Pendant un an, grâce à un comité de pilotage mêlant techniciens, experts, juristes et témoins spécialisés sur ce sujet, cette problématique résonnera de concert à l'oreille de tous.

VOICI LE MYTHE

DE L'ELDORADO

NOTRE DÉFI

Face au drame de l’orpaillage illégal, Wild Legal s’entend comme un défi lancé à la nouvelle génération de juristes. Dans l’insuffisance des moyens engagés contre l’orpaillage illégal, ils devront trouver des chemins nouveaux pour agir, entre défense des droits de la nature et défense des droits des peuples autochtones :

  1. Violation des droits de la Nature
    Pollution et contamination au mercure, déforestation, et braconnage ont un impact quasi-irréversible sur tous les écosystèmes locaux.

     

  2. Violation des droits de l’Homme
    Remontant la chaîne alimentaire, la pollution au mercure empoisonne les peuples vivant le long des fleuves.

On estime à 10.000 le nombre d’orpailleurs clandestins présents dans la forêt amazonienne guyanaise. Appelés “Garimpeiros” en portugais car souvent originaires du Brésil voisin, ces mineurs illégaux utilisent du mercure pour extraire l’or, un produit chimique peu onéreux mais extrêmement polluant. Rejeté dans la nature, le mercure est ensuite assimilé par les êtres vivants sur l’ensemble des chaînes alimentaires et nuit durablement aux écosystèmes.

Environ
500 soldats, gendarmes, douaniers, policiers ou gardes forestiers sont déployés en Guyane française pour lutter contre l’orpaillage illégal. Ils agissent face à 10 000 orpailleurs clandestins armés et équipés de matériel dernier cri, sur un territoire plus vaste que l’Écosse à la végétation dense et soumis à la météorologie tropicale.

NATURE

RIGHTS

RESTEZ INFORMÉS !

Un programme co-développé par :

RESTEZ INFORMÉS !

Un programme co-développé par :

FAQ
Plan du site

Espace partenaires

  • Helloasso
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Helloasso
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône YouTube